FGF FO - FO Fonctionnaires
Connexion
 
Menu
 
 

 

Vous n'avez pas encore de compte. Vous pouvez en créer gratuitement en remplissant simplement le formulaire. Vous pourrez alors accéder de façon privilégiée à des contenus. Celà ne vous engagera aucunement avec FO-FGF.

Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Ressource

LE LIEN N° 131
Posté le 12/04/2019
 

Pièces jointes

Partager sur

LE LIEN N° 131

Cliquez pour rendre cette question favorite
◄ Précédente   ressource 22 sur 360   Suivante ►
 

UN PÉRIPLE POUR RÉSISTER - REVENDIQUER - RECONQUÉRIR

Francoise Lemaulf, Jean-Louis Lalanne et moi-même, tous trois membres du bureau national de l’UFR-FO, avons participéà l’action initiée par l’UIAFP-FO (Union Intersyndicale des Agents de la Fonction Publique) dont la forme novatrice nous est immédiatement apparue. Jamais un périple pédestre n’avait été organisédans un mouvement syndical : il s’agissait de marcher du HAVRE vers PARIS. Certains ont pu railler cette action, d’autres mettre en avant le prétendu isolement de FORCE OUVRIERE…Balivernes !

Il faut donc expliquer, encore et encore nos motivations, car les réactions peuvent être décalées voire violentes.

FO-FONCTION PUBLIQUE est toujours dans l’intersyndicale, et àce titre, ajugéque le projet de pétition nationale des autres organisations syndicales n’était pas àla hauteur de la gravitéde la situation, proposant pour sa part : « Un périple pour aller chercher le pognon àMatignon ».

RÉSISTER- REVENDIQUER RECONQUÉRIR 

C’était le mot dordre du dernier congrès confédéral

Chacun l’appliquant àsa façon pourvu qu’il soit certain de faire gagner le plus grand nombre des siens sans affaiblir le combat pour l’ensemble de la fonction publique.

Bien sûr, nous avons entendu les critiques de l’extérieur comme de l’intérieur, mais loin des palabres, c’est sur le terrain que nous avons défendu notre analyse.

Le 1er jour, nous avons écoutéet entendu les camarades de la maternitéde Bernay. Ils nous ont d’abord remerciés du coup de projecteur donnésur leur combat déjàvieux d’un an. C’est la première fois que des responsables syndicaux de premier rang flanqués des médias régionaux venaient dans leurs locaux. Cette présence a donnéàleur combat un retentissement national que les agents et la population ont apprécié.

Nous avons quittéla maternitéen scandant « des bébés pour BERNAY, des bébés pour BERNAY »

Le 2ème jour, à Beaumont-le-Roger, nous avons retenu l’intervention d’un camarade de la DGFIP devant la Trésorerie fermée contre toute logique et remplacée par « Une Maison de Service au Public », aussi neuve qu’inutile car incapable de renseigner une population qui a, depuis un moment, perdu ses repères.

Christian GROLIER, secrétaire général de l’UIAFP-FO a déclarédevant FR 3 et les journalistes locaux, que cette situation favorisait la désertification avec pour conséquences : une maison sur trois àvendre, la disparition des commerces….

Le 3eme jour, les marcheurs du périple FO, rejoints par Yves VEYRIER, Secrétaire Général de la Confédération FO, se sont rendus dans les locaux du syndicat de l’hôpital d’Evreux. Nous avons apprécié que la Confédération soutienne notre action.

Christian GROLIER, Denis BASSET et Yves VEYRIER ont pris la parole en présence de nombreux militants de la région et des différents secteurs du service public (santé, territorial, défense, finances, enseignement). Une camarade a alors souhaitédans un cri de colère témoigner de la situation dramatique des hôpitaux autant pour les patients, que pour l’ensemble des personnels.

L’après-midi, les militants ont écoutéle camarade du syndicat des lycées et collèges s’indigner de la fermeture du collège PABLO NERUDA, établissement aux résultats remarquables, situéen bordure de grands immeubles d’habitation dans un quartier sensible d’EVREUX où 40% de la population est au chômage et 60% sans voiture.

Le secrétaire du syndicat local des lycées et collèges FO affirma alors que cette situation n’était que le résultat d’une politique aveugle de suppression des classes et qu’il ne désespérait pas, avec l’aide de la population, de la renverser. Puis ce fut le tour du Secrétaire général de la Confédération FO de prendre la parole et d’affirmer que la fonction publique n’était pas une « dépense » mais une richesse.

Le 4ème jour, devant la poste de VERNON les marcheurs ont distribuéaux passants une carte-lettre àadresser au Président de la République pour la défense du service public de proximité. Les discussions qui ont suivies nous ont confortés dans le besoin de maintenir ouverts tous les bureaux de poste de proximité. L’après-midi, rencontre avec le syndicat FO et les résidents de l’EHPAD. L’intervention du déléguéFO a fortement ému les camarades du périple et ce fut l’adoption de la motion exigeant un agent par résident qui sera remise au Président de la République.

Quittant l’EHPAD, une partie des marcheurs a pris la direction de la mairie de Nanterre où fut abordéla situation de la fonction publique territoriale.

5ème jour : MANIFESTATION NATIONALE

8 000 à 10 000 camarades rassemblés àla gare MONTPARNASSE attendaient, la venue de la délégation de l’UIAFP-FO (qui venait d’être reçue chez le Premier Ministre) pour rejoindre MATIGNON.

La délégation était composée de Christian Grolier, Denis Basset, Yves Kottelat, Claude Simoneau et Jean-Claude BOREL.

A l’arrivée de la manifestation àproximitéde MATIGNON, Christian Grolier, Secrétaire Général de l’UIAFP-FO déclara « LE BILAN DE LAUDIENCE EST DEJA POSITIF, nous allons continuer et amplifier notre action.

En conclusion laissons le dernier mot au journal de la confédération :

« Félicitations à FO Fonction publique pour cette mobilisation impressionnante, réussite exceptionnelle ! ».

 

Confédération Force Ouvrière

Force Ouvrière

Réseaux Sociaux

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube

FO-FGF

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (F.G.F.-F.O.), rassemble et coordonne l'action des syndicats FORCE OUVRIÈRE de fonctionnaires et d'agents publics de l'Etat et de ses établissements publics, à l'exception de ceux de " La poste" et de "France Télécom".

Elle a pour vocation principale de défendre les intérêts particuliers de ses adhérents, mais également une conception d'une Fonction publique laïque et Républicaine.

(c) 2014-2018 FO-FGF - Mentions légales
Scénarisé avec E-TIPI, Solution Digital Learning