FGF FO - FO Fonctionnaires
Connexion
 
Menu
 
 

 

Vous n'avez pas encore de compte. Vous pouvez en créer gratuitement en remplissant simplement le formulaire. Vous pourrez alors accéder de façon privilégiée à des contenus. Celà ne vous engagera aucunement avec FO-FGF.

Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

COMPTE-RENDUS REUNION

Audience de l'UFR-FO auprès du Ministère de la Fonction Publique le 1er mars 2016

Cliquez pour rendre cette question favorite
◄ Précédente   ressource 162 sur 348   Suivante ►
 

Une délégation de l’UFR-FO, conduite par Christian GROLIER, secrétaire général de la FGF-FO et Président de l’UFR-FO, accompagné de Jean- Claude BOREL, secrétaire général, de Bernard RIBET, Jean BABOURAM et Roger CARRIERE, secrétaires nationaux, a été reçue par Mme Myriam BERNARD, Directrice Adjointe du Cabinet de la Ministre.

Avant d’aborder les éléments de la discussion, Christian GROLIER a rappelé l’importance de l’UFR-FO dans la défense des retraités de l’Etat au sein de la FGF-FO, 1ère organisation syndicale de la Fonction Publique d’Etat (suite aux élections du 4 décembre 2014).

Il a ensuite situé l’objet de la rencontre en donnant les points principaux qu’il souhaitait voir évoquer avec le concours des autres membres de la délégation à savoir :

-          La revalorisation des pensions ;

-          L’action sociale du Ministère en faveur des retraités ;

-          L’Honorariat accordé aux fonctionnaires à la retraite ou partant à la retraite.

Sur le premier point, déjà largement évoqué dans différents LIEN, la délégation a développé les principales mesures qui ont mécontenté les retraités à savoir :

-  La suppression de la demi-part au plan de la fiscalité des revenus qui a touché une très large partie des veuves et veufs ;

- La fiscalisation de la majoration pour enfants ;

- Le prélèvement de 0,30 % sur les seules pensions pour financer la dépendance.

Mesures – qui en dehors de l’augmentation de l’impôt - ont conduit parallèlement à la suppression de nombreuses aides sociales surtout pour les plus démunis d’entre nous.

Sur le deuxième point, la délégation a tenu à condamner les mesures spécifiques prises à l’encontre des retraités de la Fonction Publique en particulier :

                        - La gouvernance des SRIAS dont un décret a réservé aux seuls électeurs aux élections professionnelles (donc les actifs !) la possibilité de siéger dans ces instances, excluant ainsi des délégations syndicales, les retraités qui y siégeaient jusqu’à présent ;

                        - La suppression, en 2008, de l’AMD (aide-ménagère à domicile) faussement rétablie sous la même appellation mais d’une autre nature (aide pour le maintien à domicile) décision qui a exclu de fait plus de 30.000 personnes, bénéficiaires auparavant, et ceci pour une simple raison de crédits d’ailleurs peu importants ;

                        -  Le problème de la restauration administrative qui se traduit dans la plupart des cas par un coût uniforme pour les retraités - mais le plus élevé car non subventionné - c'est-à-dire sans tenir compte du grade détenu pendant l’activité, grade indicé qui a déterminé le montant de la pension.

Enfin, la délégation, qui en avait fait un des thèmes essentiels de la discussion, a longuement évoqué la reconnaissance de l’Etat envers ses serviteurs au moment de partir à la retraite au travers de l’Honorariat.

La délégation a jugé utile de porter à la connaissance de l’interlocutrice le souhait formulé par le Bureau National de l’UFR-FO unanime pour que la Ministre prenne une initiative dans ce sens afin que tous les Ministères attribuent l’Honorariat à l’ensemble des fonctionnaires de l’Etat - et non la réservent à certains niveaux de grade.

En fait,  il est demandé d’appliquer automatiquement les dispositions de l’article L71 de la loi       n° 84-16 du 11 janvier 1984.

Tous ces points seront développés dans un dossier qui lui sera remis ultérieurement.

La délégation lui a également fait part de la saisine par notre organisation, sur les mêmes sujets, des représentants du Parlement (Assemblée Nationale et Sénat).

Le Bureau National a aussi adressé une lettre à la Ministre sur les sujets évoqués ci-dessus.

 

Confédération Force Ouvrière

Force Ouvrière

Réseaux Sociaux

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube

FO-FGF

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (F.G.F.-F.O.), rassemble et coordonne l'action des syndicats FORCE OUVRIÈRE de fonctionnaires et d'agents publics de l'Etat et de ses établissements publics, à l'exception de ceux de " La poste" et de "France Télécom".

Elle a pour vocation principale de défendre les intérêts particuliers de ses adhérents, mais également une conception d'une Fonction publique laïque et Républicaine.

(c) 2014-2018 FO-FGF - Mentions légales
Scénarisé avec E-TIPI, Solution Digital Learning