Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

LE LIEN

LE LIEN N° 110 - AVRIL 2014
Posté le 28/04/2014
 

Pièces jointes

Partager sur

LE LIEN N° 110 - AVRIL 2014

Cliquez pour rendre cette question favorite
◄ Précédente   ressource 202 sur 276   Suivante ►
 

EDITO

FIERS ET RESPONSABLES

Mensonges et manipulations semblent être les critères de référence qui conduisent la société d’aujourd’hui.

Multiplication des affaires, écoutes, enregistrements et instrumentalisation créent et enveniment chaque jour un peu plus une situation explosive pour les citoyens qu’ils soient salariés, chômeurs ou retraités.

Ces derniers se renferment légitimement dans un comportement de plus en plus individualiste mais qui se nourrit aussi d’une rancœur toujours plus menaçante.

En effet, les citoyens ont le sentiment que leur avenir dépend d’une « élite » (politique ou autre) n’ayant qu’un seul programme : l’art de la manipulation et du mensonge. Un seul but : séquestrer le pouvoir.

De ce malaise résulte une prise de conscience pour une fois collective.

ON SE MOQUE DE NOUS !

Chacun a la certitude que l’immense majorité de ces « élites » est intimement convaincue de l’éternelle naïveté du peuple, que les opinions des salariés sont condamnées à se nourrir des produits de l’industrie du mensonge.

MACHIAVEL a fait école : nos « élites » n’ont rien inventé.

Parlons du pacte de responsabilité. Si le MEDEF arbore fièrement sur le revers de sa veste un million d’emplois à venir, il ne va pas jusqu’à l’inscrire dans les textes en terme de créations nettes !

 Le relevé de conclusions ne contient en effet aucun engagement chiffré sur la création d’emplois ou les salaires.

Alors que la France compte plus de cinq millions de personnes inscrites à Pôle Emploi, que la croissance est atone et que la consommation des ménages est en baisse, les pouvoirs publics s’apprêtent encore à faire cadeau de plusieurs milliards d’euros aux entreprises.

En ce qui concerne les retraites, la baisse de leurs revenus présentée comme un moyen de préserver les systèmes de retraite par répartition, suscite colère et appréhension quant à leur avenir et à l’incertitude de pouvoir vivre dignement et subvenir à leurs besoins.

C’est pourquoi Force Ouvrière a eu raison d’appeler à la mobilisation de tous : travailleurs, chômeurs, retraités, à des rassemblements, à la grève, majoritairement suivi le 18 mars 2014.  

Parce que nous savons que rien ne nous sera donné, que tout devra être arraché… Restons mobilisés.

Emplois, salaires, services publics, sécurité sociale : Voilà ce que nous devons revendiquer, voilà ce que nous devons exiger !

Nous avons réussi le 18 mars 2014 : Responsables, tête haute, fiers d’être dans l’action, nous sommes déterminés.

A l’appel de notre Confédération, nous saurons nous faire respecter.

 

(c) 2014 - FO-FGF - Mentions légales - Réalisation myLittleTools