FGF FO - FO Fonctionnaires
Connexion
 
Menu
 
 

 

Vous n'avez pas encore de compte. Vous pouvez en créer gratuitement en remplissant simplement le formulaire. Vous pourrez alors accéder de façon privilégiée à des contenus. Celà ne vous engagera aucunement avec FO-FGF.

Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

LE LIEN

LE LIEN N° 138
Posté le 27/05/2021
 

Pièces jointes

Partager sur

LE LIEN N° 138

Cliquez pour rendre cette question favorite
◄ Précédente   ressource 12 sur 421   Suivante ►
 

QUEL BIEN TRISTE ANNIVERSAIRE

La crise sanitaire a déjà plus d'un an. Elle a mis en évidence les failles de notre société, parmi ces dernières j'en retiens deux : l'hôpital public et les inégalités sociales.

Nous avions eu raison de dénoncer la politique des dernières décennies consistant en une gestion purement comptable de l'hôpital public : à savoir la restructuration des établissements, la réduction des effectifs et la suppression massive des lits d'hôpitaux.

Cette politique néfaste est bien à l'origine de la situation inacceptable que nous connaissons aujourd'hui. La déprogrammation des interventions pour faire face aux hospitalisations COVID ne sera pas sans conséquence demain. Pire encore le risque annoncé d'un tri des malades ne peut nous laisser indifférents. Les économies d'hier sont les pénuries d'aujourd'hui.

Cette crise a dévoilé les profondes inégalités de notre société. Dans un pays moderne la jeunesse doit être son avenir. Comment accepter que la moitié des étudiants soient obligés de se trouver un travail pour poursuivre leurs études ? A cause de cette crise économique tous ces petits boulots auxquels ils pouvaient prétendre sont supprimés, beaucoup d'étudiants se retrouvent sans moyen financier et doivent abandonner leurs études, certains continuent leur parcours grâce à l'aide des associations caritatives.

Les différents confinements ont été révélateur d'inégalité en fonction de la composition des familles du type d'habitat et de la situation géographique.

Cet hiver 8 millions de personnes ont eu recourt à l’aide alimentaire.

Il est déjà loin le temps des applaudissements pour les personnels de santé et la reconnaissance des "invisibles" toujours en première ligne : caissiers, éboueurs, aides à domicile...

Les plus riches se sont encore enrichis, les plus modestes se sont appauvris. Décidemment le monde de demain ressemblera à celui d'hier.

La mémoire ne pèse pas lourd à côté du désir de profit. Si nous n'y prenons pas garde la rigueur budgétaire et le libéralisme outrancier entraineront les mêmes conséquences désastreuses.

Michel Audiard disait à sa manière "les conneries c'est comme les impôts, on finit toujours par les payer".

 

Confédération Force Ouvrière

Force Ouvrière

Réseaux Sociaux

  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube

FO-FGF

La Fédération Générale des Fonctionnaires Force Ouvrière (F.G.F.-F.O.), rassemble et coordonne l'action des syndicats FORCE OUVRIÈRE de fonctionnaires et d'agents publics de l'Etat et de ses établissements publics, à l'exception de ceux de " La poste" et de "France Télécom".

Elle a pour vocation principale de défendre les intérêts particuliers de ses adhérents, mais également une conception d'une Fonction publique laïque et Républicaine.

(c) 2014-2018 FO-FGF - Mentions légales
Scénarisé avec E-TIPI, Solution Digital Learning